Une histoire de famille (Volume 1)

              La société Change by Fidso a plusieurs métiers qui sont très différents mais complémentaires. Nos activités de bureau de change mais surtout de négoce de métaux précieux, nous font rencontrer des gens de tous horizons. Nous rencontrons des touristes qui souhaitent échanger la monnaie de leur pays en euro. Nous rencontrons des Français qui partent en voyage ou qui décident de changer de vie. D'autres histoires plus exceptionnelles méritent d’être racontées pour les métaux comme pour le change.

              Dans la série « une histoire de famille » nous allons vous raconter différentes histoires qui nous ont marqués. Nous avons décidé de vous les partager. Nous ne préciserons aucun nom, aucune date, ni aucune quantité pour garantir l’anonymat ainsi que la vie privée de nos clients. Car cela fait partie des valeurs et de l’ADN même d’Or Expertise.

L’achat d’or est un investissement très pertinent. C’est la seule monnaie qui traverse les générations de manières inaltérables. Mais il faut le réaliser intelligemment en s’entourant d’un professionnel qui pourra vous prodiguer des conseils pertinents.

Histoire 1 : Le maçon aux mains dorées

               Un client pousse la porte d’une de nos agences. Il semble hésitant et toute sa famille l'accompagne. Nous recevons tous nos clients de la même manière, qu’il s’agisse d’un PDG, d’un adolescent ou d’une personne à l’accoutrement plus modeste. (Car l’habit ne fait pas le moine comme nous le verrons prochainement). Nous nous installons donc au bureau pour répondre à ses attentes. Il souhaite connaitre les modalités pour revendre un lingot d’or. Ensuite, les modalités pour revendre deux lingots d’or. Puis trois. Puis quatre.

Ayant l’habitude de ce genre de transactions, nous répondons avec calme et précision à ce monsieur. Il nous explique avoir trouvé ce trésor lors d’un chantier, et ce trésor a littéralement changé sa vie. Évidemment, nous vérifions l’origine légale de ces lingots pour que notre client n’ait aucun problème avec le fisc. En effet, son banquier a dû être agréablement surpris, de voir un virement de plusieurs centaines de milliers d’euros après avoir pris l'habitude de voir versé un salaire de 1 500 € mensuel !

Morale de l’histoire : Lorsque vous investissez dans les métaux précieux, demandez conseils pour que ce soit réellement vos ayants-droits qui bénéficient de ce trésor. Pour éviter que l’on parle de la « légende d’un trésor de famille » au lieu d’un des meilleurs investissements de la vie de papi !

Histoire 2 : Le paysan et sa boite de sucre

              Un matin d’hiver, un homme arrive sous la pluie devant l’une de nos agences. Il est trempé, vêtue de bottes en plastique pleine de terre et d’une chemise trouée. Il semble frigorifié et sans le sou. Nous l’accueillons dans l’agence pour répondre à ses questions. Il nous parle de longues minutes de sa passion pour les pièces anciennes, et nous partageons un café ce qui semble le réchauffer. Il nous demande les conditions de rachat pour une pièce anglaise, le souverain. Puis il nous demande si nous pouvons lui faire une proposition s’il se sépare de 10 pièces. Ne comprenant pas où ce monsieur cherche à en venir nous lui demandons plus de transparence pour répondre au mieux à sa demande. Il nous explique alors son histoire.

C’est un riche propriétaire viticole. Il est millionnaire, a tout réussi dans sa vie et vient d’hériter de plusieurs centaines de pièces d’or qu’il souhaite revendre. Sa tenue étant une stratégie pour tester la concurrence. Il nous explique que nous sommes les seuls à l’avoir accueilli convenablement. Certains ne lui ont même pas ouverts la porte. Il ouvre alors son sac à dos, aussi vieux que sa chemise trouée, pour en sortir une boite de sucre en ferraille. Il dévoile alors la plus grande collection de pièces d’or que le conseiller n’avait jamais vu devant lui.

Morale de l’histoire : L’habit ne fait pas le moine ! Il faut accueillir chaque client sans aucune distinction. Qu’il souhaite acheter une pièce en argent à 5€ ou bien investir plusieurs millions en or pur.

Partager cet article sur