Qu’est-ce que la numismatique ?

            A l'origine, le mot numismatique vient du latin numisma, « pièce de monnaie ». Il désigne l'étude scientifique historique du système monétaire sous toutes ses formes. Si la recherche numismatique concerne évidemment les pièces de monnaies, elle concerne également les billets, médailles et jetons. Mais aujourd'hui: qu'est-ce que la numismatique ? Cela désigne aussi la collection de monnaie et le collectionneur est appelé un numismate.

Histoire et collection

             Le collectionneur privé pratique la numismatique pour différents motifs. Il peut avoir un détecteur de métal et collectionne tout ce qu’il trouve. Il peut aussi être un humble amateur qui accumule pour le plaisir de la collection pour constituer un investissement qu’il pourrait un jour transmettre.

De nombreux musées réunissent d’importantes collections de monnaies qui sont autant de sources d’informations sur des pans de notre histoire. C’est le cas du Smithsonian Institution, un institut qui possède notamment des doubles Eagles de 1933

Les monnaies reflètent toujours les grands événements de leur époque. En premier lieu, on remarque le visage du souverain qui fige son visage sur une pièce pour l’éternité. Mais il faut aussi et surtout prêter attention à l’année d’émission, la technique de frappe, le matériau ou la teneur du métal utilisé. 

Qu’est-ce qu’une pièce de collection ?

D’un point de vue fiscal, l’or d’investissement concerne les pièces :
– ayant ou ayant eu un cours légal dans leur pays d’origine
– émises après 1800
– d’une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes
– dont le prix n’excède pas plus de 80 % la valeur sur le marché de son poids en or.

Les pièces de collections représentent donc l’ensemble des pièces avant 1800 et celles présentant un détail ou une particularité. Par exemple, certains collectionnent les pièces fautées. (Erreur de frappe, problème technique, inexpérience, étourderie… La frappe des pièces connaît parfois des rebondissements, et des pièces fautées sont alors produites. Loin d’être des « rebuts », ces pièces rares sont parfois très recherchées par certains collectionneurs). D’autres collectionnent des pièces ne venant que d’une seule ville, d’un seul atelier monétaire.

Par exemple, la pièce de 20 dollars de 1933 est une pièce exceptionnelle à bien des égards. 445 500 pièces furent frappées en 1933 mais aucune ne fut jamais mise en circulation. Elles furent toutes fondues à l’exception de deux pièces confiées à un institut. Cependant les services secrets américain retrouvèrent plusieurs autres pièces du même lot ce qui aurait du être impossible. Cette particularité fait qu’aujourd’hui une pièce de 20$ 1933 se négocie aux alentours de 8 millions de dollars. La même pièce de 1932 vaudra quant à elle 1 600 €.

Savoir lire une pièce d’or

Prenons l’exemple d’un 20 Francs Napoléon comme celui-ci :

Pièce de 20 Francs Napoléon 1er, Empire Français

            On note en premier lieu l’effigie: il s’agit là d’un 20 Francs Napoléon Ier tête laurée, Empire Français. On peut d’ores et déjà noter l’année qui est sur cet exemple :1809. Juste à côté, on retrouve généralement une lettre qui est associé à l’atelier monétaire. Il s’agit en quelque sorte de « l’usine » qui a frappé cette pièce. Ici en l’occurrence la lettre M correspond à la ville de Toulouse. Si l’on se réfère à des livres spécialisés, on s’aperçoit qu’en 1809 la ville de Paris a fabriqué 687 508 pièces de ce type contre 4 971 pour la ville de Toulouse. Cette pièce aura donc un intérêt numismatique plus important que la même pièce venant de la ville de Paris.

            Il en est de même pour les pièces et le jetons de chaque pays. Une histoire mouvementée, une série de pièce disparue ou simplement un défaut mineur peut faire prendre une valeur exceptionnelle à une pièce. Chez Or Expertise, nous sommes là pour vous accompagner dans vos recherches ou vous aider à trouver les informations qu’il vous manque. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour que nous puissions vous accompagner dans vos recherches.

Partager cet article sur