La culture de l’or en Asie

  • Publié le 28 juillet 2021
  • -
  • L’or

          Les chiffres le prouvent, les pays asiatiques sont de plus en plus demandeurs et investissent dans l'or. Cette démarche provient avant tout de la culture de l'or en Asie. En effet, en Asie, mariage rime avec or. Les bijoux constituent pour des cadeaux traditionnels et typiques qui sont toujours présents dans les cérémonies importantes. Aussi, lorsque vient la saison des mariages, les grands groupes de bijouterie s’empressent d’importer entre 2 à 5 tonnes d’or. Ces grandes quantités d’or leur sont nécessaires pour assurer un stock satisfaisant et cela joue immédiatement sur le cours mondial.

          La population indienne dispose d’un pouvoir d’achat en perpétuelle augmentation. Les bijoux sont donc de plus en plus accessibles. Pour eux, les bijoux en or témoignent de leurs richesses mais aussi de leur attachement aux cérémonies traditionnelles. En Asie, l’orfèvrerie est certes un débouché important, mais il ne faut pas perdre de vue que le développement du secteur industriel prend de plus en plus de poids sur le marché. De plus, les particuliers se lancent, à leur tour dans l’investissement en or physique. En témoigne la pièce de Panda chinoise

L’histoire de la culture financière chinoise

            Au dixième siècle, l’empire du milieu est sous la dynastie des Song. La Chine fait partie des premiers pays ayant utilisé un système de monnaie papier. Celui-ci repose cependant sur le bimétallisme, ce qui lui assure une certaine stabilité. Le prix des billets est calculé par rapport au cours de l’or et de l’argent. Cependant comme dans chaque système monétaire la tentation de créer toujours plus de billets est bien trop grande. La Chine abandonne peu à peu la contrepartie métallique et tombe en hyperinflation. Cela entraine faillite, famine et changement radical de système.

            A compter du XVe siècle, l’argent métal devient le moyen de paiement dominant en Chine. Cela dure jusqu’en 1927 lors de la création de la banque centrale chinoise. Comme l’expliquent Ronald Stöeferle et Mark Valek l'expliquent dans leur rapport In Gold We Trust, en 2019. En 1935, « la banque centrale chinoise abolit l’étalon-argent et commence à émettre des billets de banque. La spirale d’inflation toujours plus rapide qui s’ensuit contribue de manière significative à la victoire des communistes dans la guerre civile. » A l’image de l’Allemagne et de son hyperinflation, le souvenir est dur à oublier. Cela explique que culturellement, l’or et l’argent seront toujours plus appréciés que des billets. En effet, ils ne sont la dette de personne et ils ne dépendent pas de la confiance en un État. C’est plutôt une monnaie universelle.

Une possession d’or privé interdite

            L’or occupe en Chine une place très importante en tant que cadeau lors des mariages, et des autres évènements de la vie. Cependant, si les Chinois sont aujourd’hui aussi avides d’or physique, c’est en grande partie parce que le régime en a décidé ainsi. En effet, le gouvernement central de Mao Zedong a interdit la détention d’or par les particuliers au début des années 1950.  Il a fallu attendre 1983 pour qu’elle soit à nouveau autorisée. Cependant, le commerce d’or est demeuré interdit jusqu’en 2001. C’est la date de l’intégration de la Chine à l’Organisation Mondiale du Commerce et de son ouverture au monde. Depuis, la stratégie d’augmentation du stock d’or détenu de manière publique ne cesse de perdurer.

2001 et l’ouverture au monde

            En 2001, l’État a autorisé les particuliers à diversifier leur épargne en achetant de l’or. Dans le cadre du contrôle des capitaux, le métal jaune n’avait à l’époque pas vraiment de concurrent sur la place hormis l’immobilier. Depuis 2001, la réglementation relative au marché de l’or chinois n’a cessé de s’assouplir, si bien que l’État promeut ouvertement l’achat d’or. En mars 2011 lorsque la Banque populaire de Chine a recommandé de manière officielle et explicite aux épargnants chinois d’acheter de l’or. Les campagnes de publicité en faveur de l’achat de métal jaune se succèdent depuis à la télévision. Les comptoirs d’or se sont très vite répandus et les distributeurs automatiques de lingots ont récemment fait leur apparition.

Partager cet article sur